(2006) Le "Disease management" en Belgique

Publié le 30.03.2009 | Mise-à-jour le 11.04.2013

Une réflexion du secteur mutualiste sur l’application du concept de "Disease management disease management Etats-Unis : le Disease Management est un système coordonné d’intervention et de communication en matière de soins, dirigé vers des populations pour lesquelles les efforts des patients eux-mêmes ont un impact significatif. Pour une histoire documentée du concept, voir le Glossaire. " en Belgique.


Sommaire du document :

1/ Se moderniser ou périr. (p.3) Les Mutualités Libres sont opposées à la privatisation des soins de santé. Cependant, ce risque d’une privatisation progressive est réel. Quelles sont les pistes innovatrices qui permettent le maintien d’une couverture équivalente pour tous en préservant une médecine accessible et de qualité ?

2/ Des solutions plurielles face à un défi commun. (p.4) Un audit montre clairement que les professionnels de santé appréhendent pour 2020 une envolée des coûts des soins, entraînant l’ensemble des pays développés dans une gouffre financier.

3/ Qu’est-ce que le Disease management disease management Etats-Unis : le Disease Management est un système coordonné d’intervention et de communication en matière de soins, dirigé vers des populations pour lesquelles les efforts des patients eux-mêmes ont un impact significatif. Pour une histoire documentée du concept, voir le Glossaire.  ? (p.6)

4/ L’importance des nouvelles technologies. (p.8) Le Disease management envisage une approche globale du patient. Cela implique non seulement une connaissance clinique du malade mais également celle de l’environnement plus élargi (aspects scientifiques des pathologies, filières de soins (trajets de soins en Belgique).

5/ Le médecin généraliste comme coach. (p.11) Le médecin généraliste vu comme le pivot essentiel de la communication entre les divers intervenants.

6/ L’importance de la "Datanurse Datanurse Infirmière relais. ". (p.12) Compte tenu de la demande de soins qui ne cesse de croître, les Mutualités Libres étudient de nouveaux modèles organisationnels comme celui de l’Evidence Based Nursing (EBN) dans lequel l’infirmière aura la responsabilité de plusieurs tâches définies, en fonction de preuves scientifiques dans le cadre des soins chroniques.

7/ Vers un "Maximum A Facturer" (MAF) médical. (p.13) Les évolutions de la logique du MAF pour les patients les plus démunis qui, en fonction de leur statut social et de leur budget pourraient bénéficier de soins gratuits au delà d’un certain seuil.

8/ S’investir dans le dépistage et le traitement précoce des maladies chroniques. (p.16) L’intervention des Mutualités Libres dans le diagnostic précoce des personnes à risque.


Source :

FaxMedica, 2006, Et si....on essayait le Disease Management ? Magazine d’information de l’Union nationale des Mutualités Libres, Décembre 2006. Télécharger ce n° spécial de Fax Medica sur le site : "Les Mutualités Libres".