(2009) Prise en charge des patients diabétiques âgés en Chine

Publié le 20.11.2009 | Mise-à-jour le 28.01.2010 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

La presse américaine a relayé largement l’utilisation de téléphones intelligents dans la maladie diabétique


On sait que autosoins Autosoins Stratégie acquise par le patient pour gérer sa santé en vue de l’améliorer. Le malade apprend à s’autosoigner. et surveillance en continu diminuent considérablement les complications liées au diabète. Mais qu’un téléphone intelligent puisse dans le futur aider les malades dans ce sens, de surcroît les personnes âgées, est le postulat d’une équipe pluridisciplinaire étatsunienne et chinoise. Les tests cliniques sont en devenir.

Réunissant spécialistes des NTIC en santé NTIC en santé Nouvelles technologies de l’information et de la communication en santé. Convergence de l’informatique et du multimédia permettant la « télésanté » (traitement, stockage, diffusion et échange de l’information). , ingénieurs, cliniciens gériatres, psychologues, et spécialistes de santé publique, les auteurs ont imaginé une nouvelle génération de téléphones, adaptés au grand âge, et surtout, à la maladie diabétique. Ainsi, ce projet de 100 000 dollars, financé en partie par Microsoft, a abouti à un prototype : "l’assistant du chinois diabétique". C’est un système interactif de prise en charge sous Microsoft Visual Studio® (logiciels de développement pour Windows et le Web, version 2008).

L’application de l’e-santé e-santé L’e-santé comprend : "l’aide à l’information, la simplification de procédures, la gestion, l’archivage, la formation, la connaissance, le conseil, la prévention, l’échange, la prise en charge, la décision, au diagnostic, au traitement, à l’intervention, au suivi, etc." Voir la rubrique "Glossaire". (ou de la télésanté Télésanté La télésanté est en bref un accès à plus de santé par des voies informatiques. ) à cette maladie représente encore une innovation, bien que le diabète ait une gestion codifiée qui s’adapte particulièrement bien à ces technologies. L’adaptation des écrans, ainsi que l’offre ludique de l’outil, ont été le résultat d’une grande enquête préalable auprès des futurs usagers, au sein même de la Chine rurale.

L’assistant médical personnel permet aux diabétiques de suivre leur glycémie, leur poids, leur alimentation, l’exercice physique, mais aussi l’humeur et la pression artérielle. Tous ces renseignements, précieux, devraient dans un avenir proche aider les médecins à offrir les meilleurs soins possibles.

Quarante millions de Chinois sont atteints de diabète, et le coût des soins s’élève chaque année. On sait que la tâche de l’auto-prise en charge peut être difficile ; ce téléphone d’un nouveau type pourrait y contribuer (et toucher un marché immense) (??) L’utilisation du système Bluetooth est à l’étude pour des développements ultérieurs (la technologie Bluetooth est conçue pour supprimer la multitude de cablages.

Les chercheurs, ayant présenté ce projet au sommet ’’mHealth Summit", pensent que les technologies mobiles peuvent autonomiser les personnes âgées (afin qu’elles comprennent mieux leur maladie) et contribuer au meilleur suivi de leurs indicateurs de santé. Afin d’adopter un mode de vie plus sain, par exemple, un jeu nommé "pyramide alimentaire" encourage les joueurs à avoir une alimentation équilibrée, à débusquer le sel, le gras et le sucre.


Source :

LeRouge, C., (2009) Use Smart Phones to Promote Diabetes Self-management for Robust Elderly in China : An Interdisciplinary Perspective. mHealth Summit, 29 octobre 2009.
Presenter : Cynthia LeRouge, Saint Louis University. Voir un résumé sur le site de cette université de l’Illinois, avec des images de l’écran téléphonique.