(2009) Rapport sur la maladie mentale en France

Publié le 18.11.2009 | Mise-à-jour le 08.04.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Sous-titré : La santé mentale, l’affaire de tous - Pour une approche cohérente de la qualité de la vie


Première cause de maladie chronique handicapante, la maladie mentale pourrait bénéficier de projets innovants. Le rapport, commandé dans le cadre de la réflexion actuelle sur le bien-être des Français (hors Produit intérieur brut), insiste sur une meilleure prévention, notamment des états dépressifs, et sur l’inspiration nécessaire auprès d’expériences étrangères.

Maladies chroniques du sujet jeune ou vieux, elles intéressent bien sûr les politiques car le monde du travail et du social sont sollicités pour un autre regard. D’un autre point de vue, d’autres maladies chroniques, comme le syndrome métabolique menant au diabète, sont imputées scientifiquement au stress !

Enfin, les démences de type Alzheimer seraient très adaptées au métier de gestionnaire de cas (case manager Case manager Administrateur de la gestion des cas, coordonnateur de soins, responsable de l’organisation du Case management (voir ce terme dans le glossaire). ) :

Extrait (concernant la personne âgée)  :
Pour toute personne ayant besoin du système de gestion de cas, le gestionnaire de cas :

  • réalise à domicile une évaluation exhaustive des besoins sanitaires et sociaux de la personne, ce qui confirme ou infirme le recours à la gestion de cas,
  • assure le rôle de personne ressource coordinatrice pour la personne en perte d’autonomie,
  • planifie les services nécessaires,
  • fait les démarches pour l’accessibilité de la personne à ces services,
  • assure un suivi de la réalisation des services planifiés,
  • coordonne les différents intervenants impliqués,
  • assure une révision périodique du plan de services individualisé.

Quatre caractéristiques définissent le gestionnaire de cas :

  • un correspondant unique, responsable de la prise en charge globale et interlocuteur direct de la personne et de son médecin traitant,
  • un champ d’action pour ce gestionnaire de cas aussi bien social que sanitaire,
  • une action continue dans le temps (y compris lors d’hospitalisations…),
  • un projet individualisé partant de la demande de la personne et de sa famille.

(Le managed case (gestion de cas) et l’expérimentation Prisma France (pour Projet et recherches sur l’intégration des services pour le maintien de l’autonomie en France) sont évoqués pour illustrer ce modèle "domicilo-centrique", voir notre article à ce sujet.

La notion de soins intégrés (managed care Managed care C’est l’ensemble des outils de gestion des soins censés offrir
aux assurés la meilleure qualité au meilleur rapport coût/efficacité). Traduit en français par soins intégrés ou maîtrise médicalisée des dépenses de santé.
en anglais) est largement décrite dans ce rapport.


Sources :

Voir le rapport sur le site gouvernemental.