(2009) Sophia : les résultats de l’évaluation attendus en 2010

Publié le 30.11.2009 | Mise-à-jour le 25.03.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Une prise en charge des maladies chroniques par une méthode nouvelle en France qui doit être évaluée jusqu’en 2010


Le système de Disease management disease management Etats-Unis : le Disease Management est un système coordonné d’intervention et de communication en matière de soins, dirigé vers des populations pour lesquelles les efforts des patients eux-mêmes ont un impact significatif. Pour une histoire documentée du concept, voir le Glossaire. acheté par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) en France baptisé Sophia Sophia A son origine (2007), programme d’accompagnement des patients atteints de diabète (Disease management à la française). s’occupait expérimentalement de dizaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, la Cnamts propose de généraliser ce service aux autres maladies chroniques. A l’été 2009, la Cnamts projette d’élargir sa plate-forme d’accompagnement des diabétiques aux patients atteints de maladies respiratoires et de pathologies cardio-vasculaires.

Le préalable : des maladies où les autosoins Autosoins Stratégie acquise par le patient pour gérer sa santé en vue de l’améliorer. Le malade apprend à s’autosoigner. sont prouvés être efficaces pour améliorer le pronostic.

Le programme Sophia reste à évaluer. Plusieurs dimensions sont étudiées :

Le coût initial de Sophia était de 10M€, coût à réinvestir chaque année mais qui augmente en fonction du nombre de patients dans le programme ; il visait au départ 136 000 patients diabétiques et leurs 6000 médecins traitants dans 10 départements pilotes. Moins de 30 % des patients y ont souscrit en automne 2009. Ceux qui en bénéficient en seraient satisfat. Les soignants sont "positifs".

L’évaluation du programme Sophia est prévue en 2010, "Elle se fera en intention de prendre en charge, pour éviter le biais de n’avoir que les plus motivés dans l’expérimentation", selon l’Agence de presse médicale International en ligne, Apmnews, l’évaluation a été confiée au cabinet Cemka-Eval, bureau d’études spécialisé dans le domaine de la santé.


Sources :

Voir l’appel d’offres de 2006.
Voir l’entrée du glossaire sur le Disease Management.
Voir notre article sur le programme Sophia. Voir aussi la lettre Annuaire Sécu, n° 369, du 4 octobre 2009. Si les avis des patients et des soignants sont positifs, l’efficience Efficience "Dimension économique de l’efficacité pratique où les conséquences - ou les résultats - d’une intervention sont reliés à l’utilisation qui est faite des ressources"[...]. reste à prouver.

Selon sur le site du sénat en 2009 cet extrait des comptes rendus de la commission des affaires sociales : La disposition du PLFSS sur les ALD reprend une mesure du plan Cancer 2. Elle n’est pas exclusive de l’approche médicalisée et évolutive conduite en parallèle, par exemple en ce qui concerne certaines actions de prévention ou la généralisation des programmes d’éducation et d’accompagnement thérapeutique, comme le programme Sofia [1] de la Cnam. Certaines recommandations de la HAS nécessiteraient d’ailleurs d’être précisées comme l’a souligné la Cour des comptes dans son dernier rapport sur la sécurité sociale.



[1] Sofia : on voit parfois sur le Web le programme écrit ainsi, par erreur, puisque Sophia est un acronyme.