(2010) Douleur et dépression méritent une détection plus systématique chez les malades chroniques

Publié le 29.06.2010 | Mise-à-jour le 14.06.2013 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Une étude espagnole en soins de santé primaires Soins de santé primaires Equivalent en français de "Soins de premier recours". Ce terme issu de la littérature anglaise (primary care) désigne les soins de première ligne, porte d’entrée vers tous les soins plus spécialisés. Voir le Glossaire. a démontré que leur qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. dépendait principalement de ces deux types de vécu


L’Organisation mondiale de la santé (OMS oms ) a déclaré que les trois principales causes de fardeau en santé publique allaient être trois affections de longue durée (ALD) en 2030 : le VIH/sida (ALD n°7), la dépression (ALD n°23) et la cardiopathie ischémique (maladie coronaire, ALD n°5).

Le lien entre troubles mentaux et affections physiques chroniques en soins de santé primaires Soins de santé primaires Equivalent en français de "Soins de premier recours". Ce terme issu de la littérature anglaise (primary care) désigne les soins de première ligne, porte d’entrée vers tous les soins plus spécialisés. Voir le Glossaire. est détaillé dans une étude espagnole (Catalogne) parue en 2010. L’objet de cette étude était d’estimer la qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. liée à la santé (Health-Related Quality of Life - HRQol) et les années de vie ajustées sur la qualité (QALY [1], c’est à dire en prenant en compte l’espérance de vie des patients malades chroniques et le prix donné aux années de vie (qui donne donc des scores de préférence sur les états de santé).

Les échelles classiques de qualité de vie ont été utilisées : 12-Short Form Health Survey (SF-12) : la Short Form-6D (SF-6D) - (SF pour forme abrégée), la dernière permettant une classification "multi-attributs" de l’état de santé. La propriété dite "psychométrique" de cette dernière est la mesure "d’utilité".

Chaque profil généré par ce questionnaire a été pondéré. La détection d’un "trouble" mental a été expertisée par la mobilisation de vingt psychologues durant plus d’un an. Afin de tester les patients avec le plus d’homogénéité, des entretiens structurés faisaient partie de cette phase d’enquête. Une méthode statistique permit de lier les troubles mentaux aux affections chroniques. Des statistiques plus fines ont permis de modéliser la liaison entre deux troubles mentaux chroniques, le bien être physique et le score SF-6D.

Cette étude transversale donne une image instantanée de 3515 patients en Catalogne. Les données de l’étude DASMAP, en soins de santé primaires (soins de premier recours Soins de premier recours Comme son nom l’indique, le médecin généraliste est le soignant de l’offre de soins de premier recours. ), qui permettent de détecter et de proposer le traitement adéquat, ont été utilisées pour classer les patients dans des catégories distinctes. En effet, toutes les études épidémiologiques suggèrent la forte prévalence des troubles mentaux parmi les usagers des soins de santé primaires.

L’estimation des pertes QALY a montré que les troubles de l’humeur (dépression) et la douleur (chronique) étaient liées aux pathologies chroniques. D’après les auteurs, les politiques de santé publique devraient s’attacher à renforcer le rôle des médecins de famille dans le dépistage et le traitement des personnes atteintes de troubles mentaux de type dépressifs, en cas d’affections chroniques. Les trois principales causes de pertes QALY chaque année, pour 100 000 individus sont, statistiquement, la douleur (5064), les troubles de l’humeur (2634) et les troubles anxieux (805).

-----------------------------------------------

Source :

Fernandez, A., Bellon Saameno, J.-A., Pinto-Meza A. et al., (2010), Burden of chronic physical conditions and mental disorders in primary care. British journal of psychiatry. 196:302-9.

Voir aussi notre entrée ChroniSanté sur la douleur chronique : (2009) Prendre en charge la douleur chronique des malades "complexes".


[1] De l’anglais Quality Ajusted Life Year, c’est le :"Nombre d’années de vie gagné par une intervention ajustée sur la valeur donnée à ces années. (...) L’unité QALY est utilisée ici pour mesurer l’impact de’un traitement médical sur la qualité de vie (analyse coût - utilité).Diverses méthodes ont été développées pour estimer la valeur des années de la vie. QA.LY. est souvent employé dans des analyses coût-utilité. Il donne une mesure de la perception par le patient du bénéfice d’un traitement médical". Cette définition est tirée du Glossaire multilingue en santé publique sur le site de la BDSP