(2011) Etat de santé de la population en France 2010 : la qualité de vie sous dialyse mise en exergue

Publié le 20.01.2011 | Mise-à-jour le 02.02.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

La qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. d’un greffé du rein est meilleure que celle d’un insuffisant rénal sous dialyse


Le diabète et l’hypertension artérielle sont les deux causes les plus fréquentes d’insuffisance rénale (altération du rein, organe le plus vascularisé du corps humain, Ndlr).

L’enquête annuelle de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère de la Santé insiste sur les patients en insuffisance rénale chronique "terminale" [1], et sur leur qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. .

Ce traitement, très contraignant, exige :

  • soit de se déplacer en "centre de dialyse", parfois distant de plusieurs dizaines de kilomètres, et d’y rester au moins 3 h., au moins trois fois par semaine, voire six fois (hémodialyse, la plupart des cas, par une "fistulisation", c’est à dire une liaison veine/artère dans le bas - source de complications, Ndlr [2]) ;
  • soit de recourir soi-même durant la nuit à la dialyse péritonéale, qui demande une effraction cutanée de l’abdomen en permanence pour la voie de dialyse du liquide péritonéal.

En 2009, en France, 68 000 personnes environ sont dans ce cas. Le taux d’incidence [3] reste stable : 146 par million d’habitants.

C’est une maladie chronique pour laquelle on a établi des questionnaires de santé perçue. La dimension à composante physique est très altérée [4].

Quand on peut bénéficier d’une greffe, on n’est plus insuffisant rénal "comme avant". On doit supporter les effets secondaires des médicaments immunosuppresseurs et du reste. Dans ce cas pourtant, la qualité de vie est nettement améliorée.


Source :

Drees (Danet, S., Cocagne, N., Fourcadel, A.) (2011). L’état de la population en France 2010. Rapport de suivi des objectifs de la loi de santé publique 2009-2010. Etudes et Résultats, n° 747, janvier 2011.

Voir le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de mars 2010, Numéro thématique - L’insuffisance rénale chronique terminale en France.

Voir nos articles Chronisanté :


[1] C’est à dire quand les patients ont recours à un moyen artificiel de remplacer le rein, par un jeu de membranes épurant le sang.

[2] L’autodialyse en centre moins médicalisé ou bien encore la dialyse à domicile, grâce à la télésanté, est en partie l’avenir : paramètres calculés en continu et envoyés au centre de dialyse. Permet un nombre de dialyse par semaine plus important.

[3] C’est à dire l’apparition de nouveaux cas pour 100 000 habitants.

[4] Score de limitation d’activité physique extrêmenent bas, ce qui est somme toute très logique.