(2011) "Évaluation de la filière coordonnée de prise en charge des patients diabétiques"

Publié le 12.01.2012 | Mise-à-jour le 06.02.2012 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Diabaide : période 2004-2006, évaluation et évolution du Disease management du diabète disease management du diabète Le diabète est une maladie chronique coûteuse de par sa fréquence, et fait l’objet de recommandations assez fiables grâce aux études de grande ampleur disponibles en Suisse ?


La "filière coordonnée" diabaide est née en 2004 dans le but d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques par une organisation des soins

fondée sur :

afin de renforcer :

  • l’autonomie des patients (éducation et auto-prise en charge) ;

d’améliorer :

  • la qualité des soins (recommandations thérapeutiques et protocoles de soins) ;

et de maîtriser :

  • les coûts.

Au tout début de sa création en 2004, la cellule nommée diabaide réunissait une constellation de professions (équipe multidisciplinaire).

Les médecins traitants adressaient à la cellule les patients pour des consultations ambulatoires et hospitalières.

En 2007, diabaide est modifié en fonction des résultats obtenus. Ainsi, la prise en charge des maladies chroniques en Suisse n’est plus celle qui est décrite dans l’article ci-dessous, qui est une évaluation 2004-2006 (parue en 2011).

Diabaide, pionnier en Suisse, a permis de recruter 10 à 30 % des diabétiques. Il s’est révélé efficace en termes de coût.

Les auteurs précisent Le programme, modifié en 2007, ne correspond plus à la description fournie dans le document, précisent les auteurs. D’autres organisations sont nées.

Des exemples : Makora Diabetes-Disease Management disease management Etats-Unis : le Disease Management est un système coordonné d’intervention et de communication en matière de soins, dirigé vers des populations pour lesquelles les efforts des patients eux-mêmes ont un impact significatif. Pour une histoire documentée du concept, voir le Glossaire. Programm Zürich, un programme cantonal - dans le canton de Vaud - inspiré cependant en partie de "diabaide". La prise en charge y est réellement globale, stratifiée en fonction de la sévérité de la maladie... Il est prévu d’y intégrer l’auto-gestion (self-management), c’est à dire l’auto-prise en charge, les autosoins Autosoins Stratégie acquise par le patient pour gérer sa santé en vue de l’améliorer. Le malade apprend à s’autosoigner. , sous forme de "filières fondées sur les preuves".

Ce programme comporte une "filière de soins" - car "différents professionnels de la santé s’organisent et collaborent autour d’un problème de santé". La filière diabaide se compose de :

> Diététiciennes

> Infirmières

> Infirmières spécialisées en diabétologie

> Médecins traitants

> Médecins spécialistes (cardiologues, diabétologues, ophtalmologues…)

> Pédicure-podologues

> Pharmaciens

Les professionnels se retrouvent "en cercle" autour du patient et du médecin traitant, selon le site diabaide.

Cette initiative suisse de 2004 s’apparente à l’esprit des programmes de Disease Management du diabète disease management du diabète Le diabète est une maladie chronique coûteuse de par sa fréquence, et fait l’objet de recommandations assez fiables grâce aux études de grande ampleur disponibles , d’accompagnement de la personne malade, de type Sophia Sophia A son origine (2007), programme d’accompagnement des patients atteints de diabète (Disease management à la française). en France.


Sources :

Références bibliographiques

Voir aussi nos entrées Chronisanté :