(2011) Qualité de vie des diabétiques de type 2 : analyses "multivariées" de l’étude Entred 2007 (Échantillon national témoin représentatif des personnes diabétiques)

Publié le 10.02.2011 | Mise-à-jour le 21.06.2013 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

On mesure les conséquences physiques et morales du diabète et la nécessité d’une prise en charge préventive de ses complications


Cette synthèse des informations sur le diabète (affection de longue durée (ALD n° 8)) suscite l’intérêt de plusieurs médias médicaux sur le web. Ils se font l’écho de la publication du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) n° 2 du 25 janvier 2011, en ligne, source ci-dessous. Il recèle un article qui résulte du dépouillement de la vaste étude Entred 2007 [1].

Le versant qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. (QdV) est décrypté avec précision, avec la plupart des facteurs aggravants connus, des données sociodémographiques aux maladies associées. Plus de 2000 diabétiques français ont été interrogés à l’aide d’un questionnaire mesurant la qualité de vie : l’échelle "physique et morale" MOS SF12 [2].

Les auteurs publient des résultats qui démontrent que la QdV des femmes est inférieure à celle des hommes dans le diabète de type 2. Il existe cependant un biais de sélection : "les répondants d’une part à l’enquête Entred puis à la SF-12 étaient les personnes les plus âgées et surtout les femmes âgées et plus souvent, celles qui recevaient de l’insuline." Les auteurs notent qu’elles ont évidemment une qualité de vie moindre. Cependant, à tout âge, les scores de QdV physique et mentale étaient plus bas chez les femmes que chez les hommes.

Les scores physiques s’aggravent avec l’âge, bien sûr. Mais selon les auteurs : "La QdV des personnes diabétiques de type 2 dépend beaucoup des conséquences du diabète, mais aussi des facteurs socio-économiques et en particulier du soutien social".

Dans le questionnaire soumis aux sujets sélectionnés, ce facteur avait fait l’objet d’une analyse détaillée :

— > Question posée : Satisfaction du soutien social pour le diabète

  • Tout à fait
  • Plutôt
  • Pas vraiment
  • Pas du tout
  • N’a pas besoin d’aide

La satisfaction du soutien social était bien meilleure chez les hommes qui se déclaraient "pas vraiment" ou "pas du tout" satisfaits dans 8% des cas contre 17% des femmes.

Est-il besoin de refaire une conclusion ? La qualité de vie des personnes diabétiques s’améliorerait :

  • en prévenant au maximum les complications diabétiques sources de déficiences ;
  • en prenant "à bras le corps" les difficultés socio-économiques des patients ;
  • en cherchant une "plus grande adéquation des objectifs aux besoins individuels des patients" (personnalisation des soins).

On retient cet extrait : "Dans l’ensemble, 66% des personnes diabétiques voyaient avec confiance ou grande confiance leur avenir avec leur diabète" (c’était le cas dans la même proportion des médecins aussi).


Source

Institut de veille sanitaire (InVS), (2011) Bourdel-Marchasson, I., Tulon, A., Erpelding, M-L., Lecomte, P., Vexiau, P., Briançon, S., Druet, C., Fagot-Campagna, A., pour le comité scientifique d’Entred 2007-2010 La qualité de vie des diabétiques de type 2 vivant en France métropolitaine : de multiples facteurs associés. Entred 2007, BEH n°2, 25 janvier 2011, 15-20.

Voir notre entrée Chronisanté :


[1] Pour Échantillon national témoin représentatif des personnes diabétiques (Entred). Les sujets diabétiques (8 926) ont été sélectionnés grâce aux données de santé de la Caisse nationale d’assurance maladies des travailleurs salariés (CnamTS) et et du Régime social des indépendants (RSI). Voir aussi notre entrée Chronisanté à ce sujet, en source ci-dessus.

[2] C’est une échelle généraliste, la plus utilisée. MOS signifie Medical Outcome Study, SF signifie Short Form health Survey. La SF12 comporte 12 items. ll en existe des plus complètes : les SF20 et SF36, utilisées dans des études plus ciblées QdV. Dans Entred, la QdV était étudiée parmi "n" paramètres. Voir les échelles sur ce document mis en ligne : Source : Liekens, A., (2011), Boite à outils SF36 et SF 12, Echelles d’état de santé et de qualité de vie qualité de vie, 11 pages.