(2011) Symptômes dépressifs, maladie chronique et consommation médicale

Publié le 17.11.2011 | Mise-à-jour le 22.11.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Un besoin de gestion des maladies chroniques ciblant les personnes âgées avec "troubles mentaux" : une situation complexe


Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS oms ), la dépression affecte 120 millions de personnes dans le monde (publication de 2010).

Il est largement décrit, selon l’auteur en source ci-dessous, que ce trouble de l’humeur d’importance croissante en santé publique :

Les personnes âgées souffrent souvent de maladies chroniques somatiques diverses (voir nos entrées Chronisanté ci-dessous).

Ainsi une étude en population générale, en Corée du Sud, en 2010, examine sur une échantillon représentatif l’adéquation des soins dispensés aux malades de plus de 65 ans (interrogés à propos de leurs symptômes). Cette enquête est importante par le nombre des personnes suivies (3224 adultes âgés).

Ces citoyens sont issus du pool de Coréens participant à une étude longitudinale nationale sur le vieillissement - Korean Longitudinal Study of Ageing (KLoSA) ). Cette recherche (10 000 sujets de plus de 45 ans) correspond à ce qui avait été fait aux États-Unis sur les retraités (Health Retirement Study) et en Europe sur le même thème : SHARE (Survey of Health, Aging and Retirement in Europe).

La majorité des proches et des personnes âgées a volontiers répondu à ce questionnaire (plus de 70 % d’entre eux, à titre individuel).

Les auteurs émettent l’hypothèse qu’une prise en charge globale santé mentale/santé physique serait utile pour ces malades "complexes".

Ils ont été classés en quatre groupes :

  • maladie chronique "médicale" (Medical Chronic Illness (MCI))) seulement (autre que la dépression, Ndlr) ;
  • symptômes dépressifs uniquement (mesure par Short-form Center for Epidemiological Studies-Depression scale (CES-D10) ;
  • MCI et symptômes dépressifs ;
  • ni MCI, ni symptômes dépressifs).

En ajustant statistiquement les caractéristiques cliniques et sociodémographiques : l’association symptômes dépressifs et MCI est très fréquente.

Les symptômes dépressifs étaient positivement associés à l’utilisation des services hospitaliers, services médicaux ambulatoires et "centres de santé publique".

Les personnes âgées présentant des symptômes dépressifs sans MCI étaient moins demandeuses de soins.

Les auteurs démontrent que la dépression, trouble de l’humeur, est très répandue parmi les vieillards, plus souvent malades chroniques. Les services de santé ne gèrent peut-être pas de façon optimale ces deux causes de fragilité chez la personne âgée. Les taux de fréquentation des services de santé pourraient être revus à la baisse après importante refonte des soins.

Les auteurs souhaitent une réelle évaluation d’un nouveau mode de prise en charge de la santé globale et une mesure de la fréquentation des services.


Source :

Référence bibliographique

Kim, H., Park, S.M., Jang, S.N., Kwon, S. (2011) Depressive symptoms, chronic medical illness, and health care utilization : findings from the Korean Longitudinal Study of Ageing (KLoSA). Int Psychogeriatr, 23(8), pp. 1285-93.

Voir aussi quelques entrées Chronisanté sur la dépression


Documents joints