Des amazones en colère : c’est ainsi que certaines se dénomment après cancer du sein

Publié le 01.06.2011 | Mise-à-jour le 10.06.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Prendre en charge le cancer du sein, après mastectomie (ablation du sein), c’est aussi rembourser les prothèses mammaires externes


A savoir : après chirurgie mammaire élargie avec ablation du sein, le port d’une prothèse mammaire externe est, avant toute considération psychique ou esthétique, utile à la qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. au sens très complet. Il est "bienfaiteur" pour la santé du dos, par équilibre des poids portés à l’avant du corps. Il est parfois une solution d’attente avant reconstruction chirurgicale.

Or des modifications seront faites pour le remboursement des prothèses externes. Seule la plus moderne, adhésive et efficace, était remboursée une fois l’an : 160 euros. Le projet du Comité économique des produits de santé (CEPS [1])semble somme toute clarifier les choses.

Ce projet stipule que n’importe quelle prothèse (on peut préférer des prothèses en tissu, etc.) pourra être remboursée. Il est vrai que les conditions de prise en charge de la seule prothèse en silicone/polyuréthane adhésive sous son nom commercial étaient à revoir...

Cette base de remboursement de ce dispositif médical, par l’assurance maladie française, est en discussion et fait cependant surgir la colère d’usagères : des femmes mastectomisées... En effet, certaines se sentiront lésées, par une mauvaise base de remboursement de leur prothèse.


Source :

Avis de projet de modification de la procédure d’inscription et des conditions de prise en charge des prothèses de sein inscrites au chapitre 4, titre II, de la liste prévue à l’article L. 165-1 (LPP) du code de la sécurité sociale.


[1] CEPS : "(...) organisme interministériel placé sous l’autorité conjointe des ministres chargés de la santé, de la sécurité sociale et de l’économie, est principalement chargé par la loi de fixer les prix des médicaments et les tarifs des dispositifs médicaux à usage individuel pris en charge par l’assurance maladie obligatoire." Source : Ministère chargé de la santé : http://www.sante.gouv.fr/comite-economique-des-produits-de-sante-ceps.html