Education thérapeutique du patient (ETP)

Publié le 07.06.2013 | Mise-à-jour le 18.06.2013 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) L’éducation thérapeutique du patient (ETP) "L’éducation thérapeutique a pour but d’aider les patients à prendre soin d’eux-mêmes". est un processus continu, intégré aux soins et centré sur le patient malade chronique : ETP sur tout le site Chronisanté, Empowerment, Diagnostic éducatif, Empathie [1], patients-experts - sources m-à-j juin 2013 - Définitions...


La notion d’ empowerment (de prise de pouvoir, dans le sens d’une autonomie, d’une responsabilisation accrues), est sous-jacente dans toutes les définitions. D’où les concepts assez récents en France d’autosoins Autosoins Stratégie acquise par le patient pour gérer sa santé en vue de l’améliorer. Le malade apprend à s’autosoigner. , d’auto-prise en charge, voire "d’autogestion" de sa santé, voir rubrique GLOSSAIRE.


(1) La définition la plus courte est celle-ci : l’éducation thérapeutique a pour but d’aider les patients à prendre soin d’eux-mêmes.


(2) La définition de l’OMS oms est plus longue :

(...) l’éducation thérapeutique du patient (ETP) L’éducation thérapeutique du patient (ETP) "L’éducation thérapeutique a pour but d’aider les patients à prendre soin d’eux-mêmes". est un processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient. Il comprend des activités organisées de sensibilisation, d’information, ’apprentissage et d’accompagnement psychosocial concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, l’hospitalisation et les autres institutions de soins concernées, et les comportements de santé et de maladie du patient. Il vise à aider le patient et ses proches à comprendre la maladie et le traitement, coopérer avec les soignants, vivre le plus sainement possible et maintenir ou améliorer la qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. . L’éducation devrait rendre le patient capable d’acquérir et maintenir les ressources nécessaires pour gérer de manière optimale sa vie avec la maladie

.


(3) (4) Selon le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), se référant au document de la Haute Autorité de santé (HAS), qui elle même se réfère à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :

L’éducation thérapeutique vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.


(5) Glossaire Multilingue - site de la Banque de données en santé publique (BDSP  : Education du patient (Education thérapeutique du patient) ( Français),

Un processus continu d’apprentissage, intégré à la démarche de soins. L’éducation du patient est centrée sur le patient et comprend des activités organisées de sensibilisation, d’information, d’apprentissage et d’aide psychologique et sociale, concernant la maladie (...)


(6) Décret n° 2010-904 du 2 août 2010 : programmes d’éducation thérapeutique (ETP) du patient :

L’éducation thérapeutique s’inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. . Elle n’est pas opposable au malade et ne peut conditionner le taux de remboursement de ses actes et des médicaments afférents à sa maladie.


(7) Haute Autorité de santé (HAS) de santé, Rencontres 2011 : Extrait :

L’information laisse le patient passif (...) L’éducation thérapeutique seule le rend acteur !


Sources :

(1) Sandrin-Berthon B., (2009) Education thérapeutique du patient : de quoi s’agit-il ? Adsp n°66, mars 2009, 10-5.

(2) Céline Labalette, C., Buttet, P., Marchand, A.- C., (2007), INPES, DDESET, L’éducation thérapeutique du patient dans les schémas régionaux d’organisation sanitaire de 3e génération, sur le site de l’Académie de médecine. Cette traduction est issue d’un rapport de l’OMS de 1998 : Therapeutic patient education. Continuing education programmes for health care. Providers in the field of prevention of chronic diseases. World Health Organization. 1998, 77 p.

(3) Haute Autorité de santé (HAS) (2007) Education thérapeutique du patient. Définition, finalités et organisation. Recommandations. Juin 2007, 8 p

(4) Haut Conseil de la santé publique (HCSP) (2009) : L’éducation thérapeutioque intégrée aux soins de premier recours, 37 p., rapport sur le site du HCSP.

(5) Glossaire BDSP (Banque de données en santé publique).

(6) Légifrance, Code de la santé publique, Partie législative Première partie : Protection générale de la santé, Livre Ier : Protection des personnes en matière de santé,Titre VI : Education thérapeutique du patient.

(7) Haute Autorité de santé, Rencontres 2011. Pourquoi cette source ? En France, la Haute autorité de santé établit une méthodologie robuste pour évaluer 1500 programmes d’ETP reçus en 2011 (Agence régionale de santé (ARS), seule habilitée à les autoriser).


Voir aussi dans Chronisanté

Dans la rubrique > GLOSSAIRE

  • Diagnostic éducatif.
    Diagnostic [2] est un mot que les médecins aiment à employer, qui en quelque sorte les "rassure", ne bouscule pas leurs représentations ; or ce concept peut être critiqué pour mieux comprendre la prise en charge des maladies chroniques : Bilan éducatif partagé ? (entretien éducatif)
  • Empowerment.
    Et maladies chroniques... Le terme anglais est souvent employé sans traduction en français ; rejoint de façon lacunaire les concepts d’autonomisation, de responsabilisation, d’auto-détermination, de renforcement, d’habilitation, ceux des autosoins, de l’auto-prise en charge, de l’autogestion, de l’auto-efficacité, du contrôle de sa vie...

Dans Législation

Dans Info-scientif. ⇓ > Médicale accompagnement

Dans Info-scientif. ⇓ > Sociale psychologique

Dans Info-scientif. ⇓ > Politique économique


[1] En psychologie sociale, c’est la faculté de comprendre ce que l’autre ressent et attend.

[2] Comme dans "Education thérapeutique du patient (ETP)", le terme patient, ajouté à éducation thérapeutique, concerne la médecine, les soins...

[3] Voir la journée mondiale du LUPUS, le 10 mai 2013, sur le site lupusfrance, Toulouse, salle Jean Mermoz (Allée Gabriel Biènes 31400 Toulouse).

[4] Comme nous le disions dans un article précédent, l’empathie est, en psychologie sociale, la faculté de comprendre ce que l’être ressent et attend ((2002) Pourquoi aider les frères et sœurs d’enfants souffrant de maladies chroniques ?).