Fondation Roche : soutien à des projets de recherche concernant la prise en charge des maladies chroniques

Publié le 10.01.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

A suivre de près, des travaux de recherche en sciences humaines soutenus en 2010-2011


Fondation Roche : projets de recherche soutenus en 2010-2011 ci-dessous.



>>> Hélène Bultelle, Assistante de Service sociale et Doctorante à l’Université de Picardie Jules Verne, UFR Philosophie, sciences humaines et sociales, CURAPP (UPJV/CNRS) : Le processus de médicalisation dans le cadre des maladies chroniques : trajectoires sociales et modalités de "socialisation médicale".

Extrait :

"Ainsi, des récits de vie (plusieurs entretiens durant lesquels est retracé le parcours de la personne avant, lors de l’émergence et pendant la maladie) seront menés auprès de personnes malades chroniques aux situations et expériences diverses (médicales, professionnelles, familiales, sociales). Ces récits de vie permettront de reconstituer des biographies contextualisées (chronologie des histoires individuelles et sociales, étude des activités et des pratiques effectuées par les personnes malades pour "gérer" leur maladie et des rapports qu’elles entretiennent avec les institutions médicales...)."



>>> Guillaume Coindard, chef de clinique de médecine générale à la faculté de médecine Paris-Sud et Madame Anne Véga, anthropologue spécialiste des relations soignants-soignés" : "La prise en charge ambulatoire des patients atteints de cancer – Les attentes des patients à trois situations fréquentes : les effets secondaires des traitements anticancéreux, les troubles psychopathologiques et les pathologies associées".

Extrait :

"(...) les périodes de « retour chez soi », hors de l’hôpital, sont riches en bouleversements physiques, psychologiques et sociaux occasionnés par la maladie et son traitement (...) Ce projet vise à étudier les conséquences pratiques de ces trois situations lors de la phase initiale de traitement du cancer : quels sont les points de vue des patients sur les pratiques soignantes de retour à leur domicile ? Estiment-ils être suffisamment entendus et impliqués dans leurs traitements par les intervenants médicaux ? Quels sont leurs regards sur la coordination Coordination des soins ? Enfin, quelles stratégies mettent-ils en place pour mieux faire entendre leurs ressentis ?"


Source : Fondation Roche.