Grand Emprunt : financement de la recherche sur le très long terme et maladies chroniques

Publié le 28.02.2011 | Mise-à-jour le 23.01.2013 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Des cohortes [1] de patients avec des affections de longue durée (ALD) seront incluses dans des "investissements d’avenir"


René Ricol, commissaire général à l’investissement, en compagnie de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse, ont présenté le financement de 10 études de cohorte (200 millions d’euros).

Les lauréats de l’appel à projets "Cohortes" se préoccupent de cancer en premier lieu et de diverses autres maladies chroniques. L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est présent dans sept études d’ampleur, demandant un investissement de longue durée.

Affection de longue durée : cancer (ALD n° 30)

  • COBLance : "2000 patients atteints de cancer de la vessie (...)" Une meilleure connaissance des facteurs de risque, de la pathogénie [2] de ce cancer.
  • HOPE-EPI : "identifier les risques environnementaux et génétiques liés au cancer de l’enfant et mieux traiter les cancers de l’enfant"(...)
  • CANTO : "20 000 patientes atteintes d’un cancer du sein localisé pour évaluer la toxicité des traitements(...)"
  • CRYOSTEM "rejet de greffe dans les cancers du sang) : Société Française de Greffe de Moelle et de Thérapie Cellulaire (SFGM-TC) (...)"

ALD diverses et ALD n° 32 (polypathologies)

  • RADICO : "fédérer les 250 000 personnes incluses dans les cohortes de patients atteints de maladies rares"(...)

ALD n° 25

  • OFSEP : "30 000 patients atteints de sclérose en plaque pour mener des travaux sur l’histoire naturelle, les déterminants et les traitements de la maladie"(...)

ALD n° 23

  • Psy-COH : 2000 patients jeunes atteints de maladies psychiatriques majeures pour mettre en évidence les facteurs génétiques, les facteurs de risque, la stratégie diagnostique et le coût de chacune de ces maladies pour la société.

ALD n° 19

  • CKD- Rein :" cohorte de patients porteurs d’une maladie chronique du rein pour explorer les causes de l’apparition d’une insuffisance rénale, notamment facteurs sociaux, environnementaux, comportementaux, génétiques et biologiques".

Outre les projets centrés sur une seule maladie, on relève que les deux futures cohortes E4N et I-share ont l’espoir de comprendre des maladies "chroniques" ou d’autres pathologies en observant la population.

  • E4N : "suivre les enfants et petits enfants de plus de 100 000 femmes pour découvrir les facteurs de risque génétiques et biologiques de certaines maladies" (...) (dont des maladies chroniques)
  • I-Share : "30 000 jeunes étudiants étudiés à la loupe pour étudier la relation entre certains comportements ou expositions, et la survenue de certaines pathologies" (...) "Les comportements durant cette période peuvent aussi exercer un impact à plus long terme sur les maladies chroniques (cancers, maladies cardiovasculaires, maladies neurodégénératives"(...).

Source :

Voir l’espace Web : "Investissements d’avenir" du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR).

Voir le financement : Liste des 10 projets lauréats de l’appel à projets « Cohortes » sur le site du MESR.

Voir aussi nos entrées Chronisanté :

— >Rubrique ALD.

— >Les 100 objectifs (loi de santé publique de 2004) : comparaisons avec les ALD, où l’on peut lire dans des fichiers Excell les liens entre loi et ALD, entre le numéro "d’exonération du ticket modérateur ticket modérateur Le patient paie une proportion du coût total. " et les noms de maladies.


[1] "Les cohortes sont de grands instruments de la recherche en épidémiologie, fondées sur l’étude et le suivi prolongé (plusieurs années ou plusieurs décennies) de grandes populations de sujets sains ou malades, afin d’accumuler des connaissances fiables sur leur santé. La durée du suivi est un élément capital, en conférant à la cohorte sa puissance en termes de capacité à générer et à croiser des informations." Source : Site du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR).

[2] Mécanisme causal des maladies.