Un syndicat de médecins généralistes propose un "forfait malade chronique" (pour le médecin)

Publié le 11.07.2011 | Mise-à-jour le 12.07.2011 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

Emergence du vieillissement et des pathologies chroniques, et donc "renforcement de leur prise en charge par le médecin traitant"


Il s’agit de la prise en charge des maladies chroniques, vue par l’un des syndicats de médecins généralistes libéraux.

  • Les médecins généralistes passent de plus en plus de temps devant des patients âgés, atteints notamment de polypathologies, de maladies chroniques (comme le diabète de type 2 demandant de penser aux artères, au cœur, aux reins, aux yeux, aux pieds, car il est souvent associé à un syndrome métabolique, lié à une hyperlipidémie, une hypertension, voire une insuffisance cardiaque, etc.) (Ndlr).
  • Lors de la "séance de négociation conventionnelle" du 30 juin, le syndicat de médecins libéraux généralistes "MG France" demande l’évolution du forfait ALD (Affection de Longue Durée) vers un forfait pour l’ensemble des malades atteints d’une pathologie chronique. Il soutient que devant un malade chronique, un "travail de coordination Coordination , de suivi et de synthèse, formalisé dans un Projet de Santé Personnalisé doit être valorisé par un forfait maladies chroniques en complément de la rémunération de l’activité de soins".

Au mois de juin 2011, ce syndicat a donc proposé :

  • plutôt qu’un protocole de soins - proposé aux patients en affections de longue durée (ALD) - un "Projet de Santé Personnalisé", avec un renforcement de la rémunération du médecin (c’est à dire le glissement du forfait ALD "vers un forfait pour l’ensemble des malades atteints d’une pathologie chronique").

Voir le site de MG France, où ce communiqué de presse, extrêmement court, défend cette idée...


Source, contacts :

MG France. - Déclaration sur "l’évolution du forfait ALD".

Voir aussi notre rubrique ALD.

Voir aussi notre article Chronisanté