(m-à-j 2011) Infométrie —> Visualisation de la prise en charge des maladies chroniques

Publié le 15.12.2011 | Mise-à-jour le 28.02.2012 | par Hélène Fagherazzi-Pagel

L’infométrie représente la mesure de l’information, apportée ici par l’analyse de publications scientifiques du réservoir Pascal


Bases de données bibliographiques, analyse

Le préalable : les articles scientifiques sont indexés, au sens informatique mais aussi au sens "documentation" du terme :

  • extraction des concepts clés d’un article (-> mots-clés)
  • selon des règles d’indexation
  • et à partir de dictionnaires généraux ou spécialisés en constante évolution. Dans un souci d’objectivité, des listes de termes, traduits en anglais et en espagnol constituent donc le socle de l’indexation.

Chaque terme fait partie d’un réseau dit "sémantique", c’est à dire que son sens et celui des termes "voisins" ("génériques", "associés", "synonymes", "traductions") sont liés informatiquement, ce qui permet la navigation hypertextuelle (grâce aux liens).

Exemple : le terme spécifique de "Bronchopneumopathie chronique obstructive" (BPCO) désigne une "pathologie de l’appareil respiratoire", liée aux "pathologies des bronches", au "poumon". Le diabète fait partie des "pathologies endocriniennes" (le pancréas s’épuise dans le diabète de type 1 comme de type 2).

On peut aussi ajouter des concepts innovants ou rares. Si les maladies chroniques ne sont pas "nouvelles" (!) (voir l’extrait d’article ci-dessous), le mot-clé "Maladie chronique" fut créé à l’Inist-CNRS dans les années 2000 pour signifier l’entrée de ce concept dans le champ de la santé publique.

Le résultat : une base de données bibliographique multidisciplinaire avec analyse des articles par l’homme, aidé de la machine bénéficiant de l’apprentissage nécessaire pour automatiser au maximum la tâche avec adaptation continue aux nouveautés.

Utilisation de la plate-forme Stanalyst

La plate-forme Stanalyst, de l’Inist-CNRS, utilise des méthodes infométriques variées, issues :

  • soit des méthodes statistiques et mathématiques ;
  • soit de la recherche sur l’intelligence artificielle.

Cette plate-forme créée par le service recherche et développement de l’Inist-CNRS présente les résultats sous forme de cartes illustrant la proximité ou la distance entre les groupes de documents.

Les mots-clés se rejoignent pour former des classes, avec plus ou moins d’intensité. On accède au contenu sémantique grâce à une bonne classification. L’extraction de connaissances peut alors se faire automatiquement.

Ce type de service n’est accessible en ligne que sur demande expresse auprès de nos services (voir rubrique "Présentation").

Équation d’interrogation de la base Pascal

Une interrogation de la base Pascal suppose une équation. La proposition est la suivante :

Titre=ti Mot-clé=mc

(((mc="maladie chronique" ou ti=((chronic* ou ((long et term) ou (longue et duree)) ou ald) et (disease* ou condition* ou illness* ou affection* ou maladies ou sick* ou affections)) ou chronicity ou chronicite ou multimorbidit* ou multidisease* ou polypathol* ou (chronically et ill*)) et (mc=("conduite a tenir" ou "soin autogere" ou "education therapeutique" ou "education du patient" ou "prise en charge" ou "suivi du malade" ou "accompagnement malade" ou "accompagnement du malade" ou "information du patient" ou "disease management disease management Etats-Unis : le Disease Management est un système coordonné d’intervention et de communication en matière de soins, dirigé vers des populations pour lesquelles les efforts des patients eux-mêmes ont un impact significatif. Pour une histoire documentée du concept, voir le Glossaire. " ou gestion) ou ti=((management et disease) ou (education et (patient* ou malade*)) ou (soin* et autoger*) ou autosoins Autosoins Stratégie acquise par le patient pour gérer sa santé en vue de l’améliorer. Le malade apprend à s’autosoigner. ou selfcare ou (affection* et longue et duree) ou (self et management) ou (chronic et care) ou ((case ou care) et manage*) ou (support* et program*) ou (model* et care et chroni*) ou (shared et care) ou gestion ou ((complex* ou chronic) et (care ou case)))) sauf mc="modele animal") et cc=002*)

Infométrie

On propose une image de carte ci-dessous, grâce à laquelle l’internaute, expert du sujet (celui de la prise en charge et de la protection sociale des malades chroniques) peut intuitivement découvrir différentes facettes du thème traité et "mesurer la science".


Cette première carte permet de visualiser la place centrale de l’éducation thérapeutique ou de l’"éducation du patient" (concept plus récent dans les bases de données bibliographiques). Le "modèle de Wagner" décrit ici dans "Modèle de soins chroniques", est fortement rattaché à l’endocrinologie (on suppose donc au diabète). Ce qui est le cas car cette maladie est, nous l’avons dit, un "prototype" de la prise en charge des maladies chroniques (Disease management du diabète disease management du diabète Le diabète est une maladie chronique coûteuse de par sa fréquence, et fait l’objet de recommandations assez fiables grâce aux études de grande ampleur disponibles , voir aussi notre rubrique "Modèles"). Par ailleurs, l’éducation est vraiment centrale, car on sait que l’auto-prise en charge (autosoins) améliore le pronostic et la qualité de vie Qualité de vie Aux confins du social et du psychologique - ou de "l’individuel", la qualité de vie liée à la santé est multidimensionnelle. des malades chroniques.

Chaque clic sur une classe, dont le nom est donné par le mot-clé qui la représente au sens statistique, donne accès aux notices bibliographiques. Aucune classe ne se révélant franchement non pertinente, l’équation utilisée pour ce corpus sera gardée pour la "veille scientifique" (qui consistera à interroger la base de données bibliographiques à intervalles réguliers).

On voit la granulomatose chronique, qui est un déficit immunitaire rare, une maladie génétique. Elle se retrouve cependant presque "artificiellement" sur cette carte du fait du nom même de cette maladie. Nous l’avons laissée par choix, pour dire qu’un traitement ultérieur peut éliminer ce mot-clé de la liste servant à la classification, comme nous avons ôté la plupart des termes retrouvés trop souvent : "Homme", "Maladie chronique", etc.

Sous le terme "Conduite à tenir", on entend la gestion globale de la maladie chronique, le Disease management, terme anglo-saxon presque intraduisible que nous avons mis également tel quel dans notre équation. Le terme "contrôlé" par un dictionnaire "Disease management" en "français" a été introduit dans l’indexation de la base Pascal après 2007.

Un clic sur "Education" permet de voir que les notices de cette classe englobent de façon plus large le concept d’éducation, voir par exemple le résumé de cet article ci-dessous que nous proposons en conclusion : "Il devient ainsi plus clairement admis que la prise en charge « médicale » d’une maladie est d’autant plus efficace que le patient y est impliqué."


Source : Galllois, P., Vallée, J.-P., Le Noc, Y. (2009) Éducation thérapeutique du patient : Le médecin est.il - aussi - un « éducateur ? Médecine : (Montrouge) 5(5):218-24.

Voir aussi nos entrées Chronisanté :

Sur le modèle de Wagner Sur l’éducation thérapeutique du patient